2020 : Année des Bureaucrates -2021 : Année du réveil citoyen ?!

2020 : L’Année des Bureaucrates

En 2020, avec la pandémie du COVID19, aux origines mystérieuses mais bien surnaturelles, les bureaucrates internationaux, européens et nationaux s’en sont donné à cœur joie . Rien n’est plus facile à manipuler pour des technocrates qu’une population apeurée. La plupart des médias d’ailleurs, soit pour faire de l’audience, soit pour obéir aux ordres se sont fait les relais de cette grande peur qui rappelle en bien des points celles du moyen-âge . La grande différence, bien entendu, réside dans l’ampleur de la pandémie, qui touche cette fois ci sérieusement moins de 0,1% de la population mondiale. En son temps, la peste brune décimait la population, ce qui veut bien dire qu’au moins 10% de la population était atteinte ; mais, « o Tempora, o Mores », les humains sont devenus très craintifs à l’heure de l’Internet et des voyages sur la lune !

Les Bureaucrates hexagonaux ont été, de loin, parmi les plus inventifs. Après nous avoir dit que les masques ne servaient à rien, puis qu’il fallait absolument les porter, même à la maison, ils ont multiplié les privations de nos libertés, jusqu’à réintroduire des couvre-feux, bien plus sévères que ceux que nos anciens avaient connu pendant les bombardements de la deuxième guerre mondiale ! Mais la palme revient certainement à ces attestations de sortie pendant le confinement, exigibles et exigées, même quand vous ameniez votre chien faire pipi devant la maison ! Elles trouveront sûrement une belle place dans les musées qui raconteront le XXIème siècle en France .

Mais les Bureaucrates européens n’ont pas été en reste ! je dirais même que cela a été une année bénie pour elles et eux ! Imaginez déjà que depuis la mi-mars, pour la très grande majorité d’entre eux, 2020 aura été une année passée à la maison, souvent dans leur pays d’origine, bien tranquille, généralement douillettement installés grâce à leur généreux salaires qui sont tombés tous les mois. A part quelques rares exceptions en effet, ils ont été, de gré ou de force, empêchés d’aller à leur bureau pendant près de 10 mois ! Les seuls agents des Institutions européennes à prendre les transports et à faire acte de présence ont été les sans-grades, huissiers, chauffeurs, techniciens et femmes de ménage ! Aucune compassion à leur égard d’ailleurs de la part de bien des Eurocrates pour qui il était naturel que certains soient protégés et d’autres pas !

Pendant tous ces mois, le quartier européen s’est vidé et transformé en district fantôme. Les commerces ont fermé, les uns après les autres. Une étude récente des autorités belges estimait fin novembre à plus de 250 le nombre d’établissements ayant tiré leurs rideaux définitivement ! Mais personne dans les hautes sphères des Institutions européennes s’en est soucié !

Le quartier européen ressemblait de plus en plus à celui que j’ai décrit dans « le crépuscule des bureaucrates » pour la fin de l’année 2021..mais une année en avance ! Des bâtiments quasi vides, des rues désertes, des rats autour des amonts d’immondices. Un début de « crépuscule » sauf que les bureaucrates n’en ont pas pris conscience.

Bien au contraire, on a senti une véritable jubilation, surtout auprès des fonctionnaires les plus gradés : plus de visiteurs pour venir vous demander ce que vous faites presque plus de coups de fils de gens de l’extérieur, les députés européens chargés de les contrôler de moins en moins présents, appelés à ne pas se rendre sur le lieu de réunion de même que les fonctionnaires nationaux ! Strasbourg déserté par le Parlement européen, alors que c’est justement habituellement un lieu d’échanges et de rencontres, les représentants de la société civile et des territoires également écartés ou bloqués chez eux Un vrai régal pour les bureaucrates européens livrés à eux-mêmes et à leurs prérogatives !  Ils ont profité de cette année « blanche » pour, en secret, élaborer un tsunami de règles et passer des accords avec la plus grande dictature du monde :

Voyez par vous-même :

  1. Une invention, la « taxonomie » qui va donner le pouvoir aux Eurocrates de donner des bons ou mauvais points à toutes les activités humaines, au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, du blanchisseur au coin de la rue à l’éleveur de chèvres. Et celle ou celui qui n’aura pas des « bons points » se verra refuser des aides ou des crédits. (voir mon article sur la taxonomie)
  2. Retirer les compétences des milieux professionnels pour établir des normes pour les confier aux seuls bureaucrates, aidés d’experts choisis par eux
  3. Passer un marché colossal de plusieurs milliards d’euros avec les grands laboratoires pharmaceutiques pour acheter des vaccins anti Covid sans donner aucune indication sur les prix et conditions d’acquisition (voir mon article « VaccinGate » à Bruxelles
  4. Signer un accord global avec leurs « amis » les bureaucrates chinois pour que les grands capitaux privés européens puissent investir tranquillement dans le pays du capitalisme idéal : bas salaires, travail forcé, normes environnementales minima. En échange, les entreprises d’Etat chinoises vont pouvoir acheter à tour de bras des entreprises chez nous et s’adjuger tous les marchés publics juteux grâce à un dumping social et économique sans pareil. Pire, les Européens n’ont exigé aucune garantie réelle sur la question des camps d’internements dans lesquels le régime communiste enferme des millions d’ouighours, Tibétains, Kazakhs et autres opposants au régime. Ils se sont contentés d’une vague promesse de « prendre des mesures continues et durables en vue d’une ratification des conventions contre le travail forcé ». Une triste blague ! ( voir Articles sur mon Blog)
  5. Imaginer une usine à gaz pour examiner les demandes des états pour accéder au  plan de relance européen dont on ne risque pas de voir le moindre effet avant 2022, si ce n’est 2023. Mais les particuliers, les entrepreneurs, les associations, les collectivités locales n’en verront jamais la couleur car il s’agit d’un arrangement entre bureaucratie européenne et nationale, la première remboursant aux secondes ce qui sera dépensé.
  6. Annoncer, comme le fit le commissaire français Thierry Breton en avril 2020, un « Plan Marshall pour l’industrie du tourisme européen pour septembre de la même année », qui a fait espérer des dizaines de milliers d’hôteliers et restaurateurs. Depuis, le Commissaire est aux abonnés absents pour les professionnels du tourisme.

La question qui doit nous occuper, toutes et tous, chers lecteurs, est de savoir si nous allons encore nous continuer à laisser  les bureaucraties, nationales, européennes ou autres , nous gouverner ?

Et si 2021 était l’Année des citoyens, l’Année du Réveil des Citoyens, au niveau de leurs territoires et de leurs pays et aussi de l’Europe !

Après l’année du crépuscule, 2020, je forme des vœux pour que 2021 soit celle de l’aurore des Peuples d’Europe ! Bonne Année 2021 !!

Publié par HenriMalosse

Européen engagé et libre - Enseigne l'histoire de l'Europe - Chairman of TheVocalEurope -30ème Président du Comité Economique et Social Européen (2013-2015)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :