Les cadeaux de Bruxelles à la Chine

Quand l’Europe se vend à la Chine communiste : Les cadeaux incroyables de Bruxelles au PC Chinois !

Il y a quelques semaine, j’écrivais, à propos du projet d’accord UE-Chine sur les Investissements  « quand les Bureaucrates de Bruxelles et de Pékin se donnent la main », mais depuis l’accord a été signé en catimini le 27 décembre dernier et chaque jour on en apprend un peu plus sur un document qui réserve bien des surprises qui vont bien au-delà de ce que je pouvais redouter :

Les Ouighours, Tibétains et autres dissidents sacrifiés !

Comme dit , Bruxelles a déjà accepté, face aux critiques sur les camps de travail où sont parqués des millions d’Ouigours, Tibétains et autres dissidents, une vague déclaration du PC Chinois sur « des efforts soutenus et continus pour ratifier la Convention de l’Organisation Internationale du travail (OIT) contre le travail forcé »
De qui se moque-t-on ?

Quand on sait que Pékin est coutumier des engagements non tenus,

La Chine a l’habitude d’ailleurs de ne pas respecter ses engagements, comme par exemple celui auprès du gouvernement britannique de garantir l’autonomie de Hong Kong pour 50 ans, jusqu’en 2047, alors qu’il a effectué ces deux dernières années une reprise en main quasi-totale du territoire avec des lois qui étouffent la démocratie et permettent d’emprisonner les contestataires.

Mais pour assurer les débouchés dont l’industrie allemande a tant besoin sur le marché chinois, voitures, machines-outils et autres, Angela Merkel a convaincu ses partenaires européens, de fermer les yeux sur la réalité de l’univers concentrationnaire chinois . Et si les investisseurs européens profitent du travail bon marché des prisonniers politiques et du régime capitalisto-communiste le plus féroce au monde en matière de droits de l’homme , sans liberté syndicale, Eh bien c’est encore tout bénéfice pour eux !

Des concessions incroyables accordées à la Chine, dont le Royaume-Uni pourrait rêver !

En matière de contrôle des aides publiques (dîtes aides d’Etat) , au nom de la sacro-sainte loi de la concurrence on découvre avec stupeur que Bruxelles est bien moins regardant moins regardante avec les subsides de Pékin à ses entreprises étatisées que vis-à-vis de Londres pour des aides possibles du gouvernement britannique libéral à ses entreprises !

Il faut se pincer pour le  croire. ..et pourtant c’est vrai :  

Ainsi l’accord stipulerait que l’UE fermerait les yeux sur toute aide accordée par l’état communiste à ses entreprises investissant ou réalisant des opérations en Europe en deçà de 533000 € – ( 450 000 DSR qui est l’unité de mesure internationale utilisé par le FMI ) – Pour le Royaume-Uni, la franchise n’est que de 325 000 DSR soit à peu près 400.000 € !

Et comment comparer les possibles subventions du gouvernement de sa Majesté à quelques entreprises britanniques qui participeraient à des marchés publics dans l’Union européenne à la politique agressive de Pékin qui rafle tous les gros marchés publics en Europe en cassant les prix et détachant ses travailleurs à bon marché :  ports du Pyrée, Port de Zeebrugge, Aéroport à Varsovie et Toulouse,  Marché de la 5 G etc.. ?

L’avantage des entreprises publiques chinoises est si manifeste que l’organisation européenne des entreprises de travaux publics (FIEC) a tiré la sonnette d’alarme à Bruxelles ! résultat ? La Commission européenne va encore plus loin…pour avantager les entreprises chinoises, déjà avantagées car appartenant de fait au PC chinois, avec des charges salariales très faibles…Bien plus généreuse avec les bureaucrates de Pékin qu’envers le Royaume-Uni, Membre pendant 45 années de l’Union ! Etonnant, non ?

Il n’y a pas d’entreprises privées en Chine ! On a vu récemment que l’Etat a privatisé le géant de l’€Commerce Alibaba tout simplement parce que son PDG et créateur, Jack Ma avait osé mettre des critiques sur la gestion financière du Parti par le pays. Ce dernier d’ailleurs a physiquement disparu depuis 3 mois.. Peut-être a-t-il rejoint d’ailleurs les ouighours, qu’il exploitait, dans des camps d’internement ! Beau pays !

L’engagement de la Chine d’ailleurs à limiter ses subventions aux entreprises avait fait aussi l’objet d’un engagement de Pékin lorsqu’il avait rejoint l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) en 2001.. engagement non tenu d’ailleurs ! Mais qu’à cela ne tienne, Bruxelles fait confiance !

« Plus fort que le plombier polonais », Nous aurons l’Encodeur chinois sur notre sol

Plus fort que le « plombier polonais » autorisé à venir travailler sur l’ensemble du territoire européen par la Directive européenne « Détachement des Travailleurs » depuis plus d’une vingtaine d’années, nous aurons l’ingénieur, l’encodeur, l’informaticien, l’économiste chinois qui pourra venir travailler jusqu’à 3 ans en Europe avec des procédures d’entrée et de séjour facilitées ! Les procédures simplifiées permettront donc aux entreprises étatiques du PC chinois de détacher des ingénieurs, des encodeurs, des informaticiens, des gestionnaires mais aussi sans doute des ouvriers spécialisés, aux conditions chinoises, pour travailler dans les entreprises qu’ils auront racheté ou sur les marchés de travaux qu’ils auront gagné grâce à un dumping sur les prix et un dumping social ! Une nouvelle catastrophe donc pour l’emploi en Europe !

 Les citoyens britanniques ne bénéficieront pas non plus de ces faveurs ! Incroyable mais vrai !

Une victoire colossale pour Pékin

L’accord UE-Chine sur les investissements est une « victoire colossale » pour la Chine a écrit Janka Oertel, Directeur d’un think tank spécialisé dans les relations Europe-Chine. La Commission européenne semble être complètement à la solde de Pékin . Ursula Von der leyen est-elle devenue la Commissaire du Peuple de Xi-Jinping en Europe ?

Une autre histoire révélatrice : on apprend que cette même Présidente de la Commission européenne s’est élevée vent debout contre la possibilité pour un état Membre de l’UE d’acheter des vaccins anti COVID en Russie (c’était Viktor Orban ) au prétexte que cela casserait la solidarité européenne d’achats groupés par Bruxelles. Mais la même Ursula Von der Leyen, sans broncher, vient d’autoriser ce 15 Janvier le même Viktor Orban a acheté ..le vaccin chinois ; Deux Poids, Deux mesures, et rien n’est trop beau pour faire plaisir à Pékin

Réveillons Nous et Opposons Nous !

Faisons donc en sorte que les parlements européens et des 27 nations européennes refusent de ratifier un texte aussi déséquilibré, et, disons-le, ignoble ! Mais un jour viendra où il faudra enquêter sur les raisons de cette soumission !

Hm

Publié par HenriMalosse

Européen engagé et libre - Enseigne l'histoire de l'Europe - Chairman of TheVocalEurope -30ème Président du Comité Economique et Social Européen (2013-2015)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :