SofaGate :Derrière l’anecdote, derrière l’humiliation, une bataille de coqs

Derrière l’anecdote, derrière l’humiliation se cache une bataille de coqs !

Ce que cache le « SofaGate » ? : une querelle de coqs !

Derrière l’anecdote des chaises (ou fauteuils ?) musicales, derrière l’humiliation, voulue ou pas, de la part du Maître d’Ankara, se cache la triste réalité d’une querelle de coqs, une « guéguerre » des services du Protocoles des Institutions européennes

Maintenant, Ursula et Charles ne sont pas loin de se jeter des noms d’oiseaux à la tête et l’Union européenne s’enfonce dans le crépuscule !

Décryptage :

Chacune des 3 institutions principales de l’UE, Conseil européen, Commission européenne et Parlement européen a sa propre liste « protocolaire » qui met la ou le titulaire du Poste en tête (c’est le cas du Conseil et du parlement) ou les 3 au même niveau (celui de la Commission européenne !)

Il en résulte un imbroglio quotidien pour chaque visite officielle, chaque déplacement, chaque Sommet international etc..


Et encore, ne parle-t-on que des 3 principales Institutions, mais il y a aussi les Présidences de l’UE qui sont tournantes ( Portugal en ce moment) , les autres institutions telles que la Cour de Justice de l’UE, la Banque Centrale européenne, la Banque Européenne d’investissement, le Comité Economique et Social Européen (CESE) et Comité des Régions,

Et c’est sans compter le « Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité », actuellement Joseph Borrel , qui aurait été le seul à se trouver légitimement à Ankara . ..et ne s’y trouvait pas.. !

En tout douze Présidents !

Juste 2 petites anecdotes de ma Présidence du CESE :

  • Au début de mon mandat, je devais accueillir le Président français de l’époque (François Hollande ) dans nos bâtiments pour un évènement ! J’ai dû argumenter pendant 40 minutes avec le Président de la Commission européenne de l’époque, JM Barroso , qui prétendait que c’était à lui de l’accueillir même si c’était « chez moi » !
  • Une autre fois, devant prendre la parole à une Conférence à Strasbourg avec un commissaire européen français du moment (qui s’est occupé par après du Brexit) – Etant numéro 6 ou 5, je ne me souviens plus, du Protocole du Parlement européen, faisant foi au CESE, on m’avait mis à parler avant ce Personnage. Il en fit une maladie et son entourage ne cessa d’harceler le mien

Le ridicule ne tue pas à Bruxelles, Dommage !

On se rappellera de cette fameuse sortie d’Henry Kissinger, le Secrétaire d’Etat US «  Si je dois appeler l’Europe,  Qui dois-je appeler ? »

La complexité du système européen est de plus en plus hermétique. Avec le traité de Lisbonne en 2007, on a jouté la fonction inutile de Président du Conseil, qui n’est en fait qu’un Personnage sans aucuns pouvoirs qui ne fait juste que faire l’Ordre du Jour des réunions des 27 chefs d’Etat et de Gouvernements !

Pour répondre à la question d’Henry Kissinger.. on a créé un poste de plus !

On peut aussi s’étonner du rang occupé dans ce Protocole par la Commission européenne qui devait être à l’origine un Collectif de personnalités sages et expérimentées capables de discerner le « bien commun européen » et non comme aujourd’hui des « Politiques » obsédés per leur image !

Est-il normal aussi que cette même Commission européenne, certes adoubée par le Parlement européen, mais non élue, dispose d’autant de pouvoirs :

-monopole de l’initiative des lois et des actions

-Exécutif des actions de compétences exclusives et co/Exécutif avec les Etats des compétences partagées

-Gardienne des Traités

-Autorité de Concurrence

Face à l’anecdote et à l’humiliation, est-il normal que dans une démocratie, un Exécutif ait aussi l’initiative des lois ? Où est la « séparation des pouvoirs » de Montesquieu ?

Il est clair qu’au minimum une clarification s’impose, au mieux une réforme en profondeur des Institutions est à entreprendre !

Henri Malosse

Bruxelles – 13 avril 2021

Publié par HenriMalosse

Européen engagé et libre - Enseigne l'histoire de l'Europe - Chairman of TheVocalEurope -30ème Président du Comité Economique et Social Européen (2013-2015)

Un avis sur « SofaGate :Derrière l’anecdote, derrière l’humiliation, une bataille de coqs »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :